|
|

AGRI Patrimoines Parmenides
FASTDEV GID-SANTE Sciences Métiers Société

Mobiliser les savoirs au service d'un véritable codéveloppement euro-africain

Le Groupe interacadémique pour le développement - GID - est une association internationale créée en 2007 par onze académies de l’Europe du Sud et du continent africain. 

Avec l’ambition de « mobiliser les savoirs au service d’un véritable co-développement euro-africain », le GID a réussi, depuis sa création, à fédérer une communauté active de partenaires des pays d’Europe, de Méditerranée et d’Afrique, axe géostratégique d’importance croissante.

Aucun autre réseau académique ne réalise aujourd’hui la combinaison des deux composantes interacadémiques opérée par le GID, l’une géographique, étendue à une trente Académies d’Europe du Sud et de pays africains, et l’autre par les multiples domaines de compétences des Académies qui le constituent (sciences, technologies, santé, agriculture, sciences humaines et sociales…). 

Cette originalité rend le GID capable d’aborder les problèmes de développement dans leur complexité, avec l’indépendance de tout intérêt partisan que lui confère son statut académique, en se présentant comme un centre de réflexion, une force de propositions et un catalyseurs d’actions.

FIL DE L’INFO

image

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE D'UN VÉRITABLE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID

 

pdf academie4 

pdf academie2

 

Des Forums euro-méditerranéen (Parmenides) et euro-subsaharien (FastDev ou Forum africain des sciences et technologies pour le développement), organisés en étroite collaboration avec les académies des réseaux GID-EMAN (Euro-Mediterranean Academic Network) et GID-ESAN (Euro-Subsaharian Academic Network) réunissent chaque année des scientifiques, des technologues et, plus largement, tous les acteurs du développement dans un domaine considéré - décideurs, économistes, spécialistes en sciences humaines, partenaires du GID -, ainsi que des représentants de la société.

Leur objectif est de faire émerger les besoins réels de développement, de mettre en regard les savoirs disponibles ou à développer, d’identifier les obstacles scientifiques, technologiques, socioéconomiques ou culturels à la mobilisation des savoirs au service du développement, et d’élaborer des recommandations pour les surmonter.

Pour que celles-ci ne restent pas lettre morte, le GID exerce un rôle fondamental de force de proposition. Avec deux options : mettre en œuvre directement les recommandations quand elles relèvent de ses actions propres - formation du type atelier Sciences, métiers et société ou programme WHEP, par exemple - ou favoriser leur concrétisation, dans le cas contraire.

Recevoir la lettre du GID

Pour garder le contact, inscrivez-vous !
MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE D'UN VÉRITABLE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN
GID