|
|

forum01

AGRI Patrimoines Parmenides
FASTDEV GID-SANTE Sciences Métiers Société

Daouda Aïdara

Ancien Président de l'Académie des sciences des arts, des cultures d’afriques et des diasporas africaines (ASCAD)

BRÈVE BIOGRAPHIE 

PARCOURS PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE

1971 : Diplôme d’Etudes Approfondies (Université de Paris VI) 

1972 : Diplôme de CAPES (Ecole Normale Supérieure d’Abidjan) 

1977 : Doctorat 3èmeCycle (Université d’Abidjan Faculté des Sciences) 

1982 : Doctorat d’Etat es sciences naturelles (Université d’Abidjan)

1982–1992 : Professeur de Biologie (Faculté des Sciences Université d’Abidjan)

1984-1991 : Directeur de l’Orientation et des Bourses (Ministère de l’Education)

1993-1996 : Vice-Recteur du Centre Universitaire d’Abobo-Adjamé (Côte d’Ivoire)

1994 : Président du projet de décentralisation de l’Université d’Abidjan

1996-2001 : Président de l’Université d’Abobo-Adjamé (Abidjan – Côte d’Ivoire)

2015 à nos jours : Président de l’ASCAD

DISTINCTIONS HONORIFIQUES

Chevalier des Palmes Académiques françaises

Officier de l’Ordre du Mérite sportif de Côte d’Ivoire

Commandeur de l’Ordre du Mérite de l’Education Nationale (Côte d’Ivoire)

Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques du CAMES

Chevalier de l’Ordre du Mérite National de Côte d’Ivoire

Officier de l’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES

ACTIVITES SCIENTIFIQUES

26 publications

08 direction de thèses

SA VISION DU GID

La mobilisation des savoirs au service du co-développement euro-africain est une contribution concrète et réaliste du renforcement de la coopération Nord-Sud dont l’Afrique tire un grand profit. En effet, les thématiques de réflexion mises régulièrement en œuvre sont en cohérence avec les projets de développement des pays africains. Ce fut le cas à Dakar, lors du 1erForum Africain de 2016 dont l’objectif général était l’employabilité dans les pays africains. Cette thématique a abouti à une thématique plus pointue à Abidjan en 2017, centrée sur "l’amélioration de l’emploi des jeunes en agriculture en Afrique subsaharienne : témoignage de réussite". Je salue ces initiatives heureuses du GID et m’engage à soutenir leur accomplissement.

SON IMPLICATION

Mon premier contact avec le GID date de février 2016 lors du 1erforum africain des sciences et des technologies pour le développement tenu à Dakar. J’ai eu l’honneur à cette occasion de présider un panel. C’est toujours avec grand plaisir que je participe aux différents forums du GID en raison de la pertinence des thèmes de réflexion, de la qualité des communications et du niveau élevé des discussions. C’est cette appréciation qui justifie le grand intérêt que j’accorde et que j’accorderai toujours aux activités du GID. Lorsqu’un pays africain est identifié et associé à la mise en œuvre des activités du GID, il serait souhaitable que celui-ci implique réellement les personnes ressources du pays. 

Recevoir la lettre du GID

Pour garder le contact, inscrivez-vous !
MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE D'UN VÉRITABLE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN
GID