Mobiliser les savoirs au service du codéveloppement euro-africain

Le Groupe interacadémique pour le développement - GID - est une association internationale créée en 2007 par onze académies de l’Europe du Sud et du continent africain. En mobilisant les savoirs pour le codéveloppement euro-africain, le GID s’inscrit dans l’un des Objectifs du millénaire pour le développement de l’ONU : Bridging the Gap Between the Scientific Output and the Needs of the Stake Holders.

LE GID : UNE AMBITION, LE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

La fondation du GID par des académies européennes et africaines témoigne de son engagement dans un véritable codéveloppement euro-africain, sans lequel tout développement durable serait illusoire...

Pour atteindre ses objectifs, le GID est adossé à deux importants réseaux d’académies dont il a suscité la création : GID-EMAN (Euro-Mediterranean Academic Network) et GID-ESAN (Euro-Subsaharian Academic Network).

LE GROUPE INTERACADÉMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT :

  • constitue un ensemble unique de savoirs et d’expériences : la diversité de ses compétences lui permet d’aborder les problèmes de développement dans toute leur complexité scientifique, technologique, socioéconomique et culturelle ;
  • est indépendant, par sa nature académique, de tout intérêt particulier ou partisan ;
  • fonde résolument ses activités sur une politique de la demande, ce qui l’amène à susciter l’expression, et à se mettre à l’écoute, des besoins réels en matière de développement ;
  • affirme une exigence rigoureuse de valeur ajoutée pour chacune de ses actions, se refusant à les engager lorsque d’autres sont mieux placés pour les conduire ;
  • est ouvert à tout partenariat qui renforcerait ses capacités d’intervention.

 

TROIS MISSIONS-CLÉS POUR Y PARVENIR

  1. Être centre de réflexion et force de proposition
    en savoir plus
  2. Soutenir des actions de développement
    en savoir plus
  3. Agir par l’éducation, la formation et l’information
    en savoir plus


RÉSEAUX PARTENAIRES

Le réseau méditerranéen GID-EMAN compte, à ce jour une trentaine d’académies et instances scientifiques nationales représentatives de la région méditerranéenne.

Le réseau subsaharien GID-ESAN est en voie de constitution, autour de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal, Académie fondatrice du GID, ainsi que l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Bénin, l’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres du Togo, l’Académie nationale des sciences du Burkina Faso, l’Académie nationale des sciences du développement de la République démocratique du Congo et l’Académie des sciences du Cameroun. Une collaboration étroite sera établie avec le NASAC, dont le président est le Chancelier de l’Académie Hassan II des sciences et techniques du Maroc, Académie fondatrice du GID, et dont le vice-président est le président de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal.