3. Agir par l’éducation, la formation et l’information

L’éducation, qui conditionne tout développement, dépend elle-même du niveau de développement d’un pays, et la santé des enfants en est une donnée essentielle. L’accès à l’eau potable, à une nutrition convenable, à des sanitaires, à des systèmes de prévention et de soins, à des sources d’énergie, à des moyens de transport et de connexion, etc. a une influence déterminante sur les taux d’absentéisme et de réussite scolaires. Le GID s’intéresse à l’éducation en prenant en compte les besoins exprimés dans ces différents domaines…

Un de ses programmes phares concerne l’éducation à la santé pour et par les femmes (GID-SANTE), avec une démarche novatrice directement issue d’une bonne connaissance des problèmes de terrain.

Les ateliers Sciences, métiers et société du GID s’adressent à des responsables d’unités opérationnelles ou de services administratifs impliqués dans l’élaboration des politiques publiques dans leur pays. Transmission des savoirs scientifiques et technologiques les plus récents, échanges avec les participants d’autres pays confrontés à des problèmes similaires, discussions approfondies avec les dirigeants d’unités industrielles, etc. : à l’issue de cette formation, les participants ont une perception claire des « possibles » et disposent des éléments leur permettant de faire évoluer leur pratique professionnelle. Ces ateliers donnent naissance à des réseaux spécialisés qui leur sont ouverts.

Les Publications du GID sont en libre accès sur son portail Internet g-i-d.org, qui ouvre la possibilité d’échanges entre tous les acteurs du développement engagés dans un domaine donné.

video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID