MIGRATION: le Conseil de l’UE arrête sa position sur le Fonds européen pour le développement durable

Bruxelles, 13/12/2016 (Agence Europe) – Le Conseil de l’UE a procédé, mardi 13 décembre, à l’adoption formelle, sans débat, de sa position de négociation avec le Parlement européen sur le Fonds européen pour le développement durable (EFSD), ce nouvel instrument de l’UE destiné à favoriser, avec le concours de la BEI, les investissements en Afrique et dans les pays du voisinage de l’UE pour juguler les flux migratoires en provenance de ces pays vers l’UE.

Le feu vert préalablement donné par les représentants permanents auprès de l’UE (Coreper) à un compromis sur la proposition de règlement portant création de l’EFSD, et établissant la garantie ainsi que le Fonds de garantie, a permis cette avancée. Les dirigeants des Vingt-huit devraient s'en féliciter lors du Conseil européen du 15 décembre et demander l'adoption rapide de cette législation. 

Le ministre slovaque des Affaires étrangères et des Affaires européennes, Miroslav Lajčák, s’en est réjoui à l’issue de la dernière session du Conseil 'Affaires générales' qu’il a présidée.

« C'est une étape importante dans nos efforts pour faire de ce Fonds une réalité. Ce fonds est un instrument essentiel qui vise à s'attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière en créant des débouchés d’emplois, des possibilités de développement durable dans les pays partenaires en Afrique ainsi que dans le voisinage de l’Union européenne », a-t-il déclaré.

Et d'ajouter : « l’EFSD fonctionnera comme un guichet unique pour recevoir les propositions des institutions ainsi que des investisseurs publics et privés, et offrira également une nouvelle garantie qui attirera davantage de financements dans les pays partenaires, particulièrement du secteur privé. Nous avons répondu à l’appel du Conseil européen. Dans un premier temps, il va falloir accélérer les négociations avec le Parlement afin de pouvoir mettre sur pied ce fonds dans les meilleurs délais ».

Ces négociations entre le Conseil et le Parlement européen viseront un accord en première lecture sur l'EFSD, qui constitue le premier pilier du Fonds d'investissement extérieur de l'UE. 

FIL DE L’INFO