MÉDITERRANÉE: un appel pour élargir le dialogue euroméditerranéen à l’Afrique sub-saharienne

Bruxelles, 04/01/2017 (Agence Europe) – Le Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi, a appelé à élargir le dialogue euroméditerranéen à l’Afrique sub-saharienne.

 

« Il n’y a pas d’Euro-Méditerranée sans l’Afrique (et) tout ce que nous faisons s’inscrit dans une vision qui connecte l’Europe à la Méditerranée et à l’Afrique », a-t-il affirmé dans une interview au journal marocain ‘LesEcos.ma’ publiée le 3 janvier. « Je suis profondément convaincu de cette liaison stratégique entre l’Europe, la Méditerranée et l’Afrique », a-t-il insisté.

Il a estimé par ailleurs que, malgré les difficultés, « l’UpM est une institution (qui) est plus importante que jamais. Si l’UpM n’existait pas, il faudrait la créer. Nous vivons dans un monde où, au-delà des difficultés et des foyers de tensions, il y a le besoin (...) de faire en sorte que tout le monde se parle et que l’on avance ensemble ».

Pour M. Sijilmassi, « tous les conflits en cours dans la région, y compris la question palestinienne, sont effectivement des freins à l’UpM. Mais je crois que ce serait une erreur stratégique de dire qu’il faut attendre que ces conflits soient résolus avant de construire (un) agenda positif. Nous nous devons, vis-à-vis des millions de jeunes de la région euro-méditerranéenne, de leur fournir l’appui et l’accompagnement nécessaires ». Il y a un « potentiel que je retrouve partout dans les pays de la Méditerranée ». 

FIL DE L’INFO