|
|

AGRI Patrimoines Parmenides
FASTDEV GID-SANTE Sciences Métiers Société

Deuxième édition des dialogues euro-méditerranéens de COBATY international

COBATY international, "organisation internationale de la construction pour un développement urbain soutenable", a tenu la deuxième édition des dialogues euro-méditerranéens sur le thème "Comprendre et construire des villes méditerranéennes soutenables", le mercredi 24 avril 2019 au Centre Universitaire Méditerranéen de Nice. Cette manifestation importante a été organisée en partenariat avec le Réseau des Villes EUROMED, avec le soutien de l’Association Internationale des Maires des Villes Francophones (AIMF) et du Groupe Interacadémique pour le Développement (GID).

 

Michèle Gendreau-Massaloux (Vice-présidente du GID) et Sabah Chraibi (COBATY international), ont modéré les dialogues avec brio, tout en suscitant réactions, commentaires, voire intervention complémentaire bdes  participants, en s’appuyant sur leurs expertises identifiées.

Après les mots introductifs d'Agnès Rampal (Adjointe au Maire de la ville de Nice, Conseillère Régionale de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Présidente de la commission EUROMEDITERRANEE) et de Charaf-Eddine Fqih Berrada (Président de COBATY International), trois thèmes ont ponctué la journée:

  1. Comprendre: C’est à travers un certain nombre de courtes interventions offrant des regards différents et complémentaires, qu'a été appréhendée la nécessaire compréhension de ce qu'on entend par ville « soutenable » sous ses multiples aspects. Des précisions, des remarques, des contestations ont été apportées par les participants afin que cette « compréhension » soit partagée.
  2. Construire : Des interventions et des dialogues sont nés des attentes, des propositions, des besoins d’actions, des solutions, ... Entre le souhait et l’impératif de changement. L'approche holistique de l’élaboration, la conception, la construction ou mieux la co-construction de la ville soutenable a été exprimée.
  3. Poursuivre : Avons-nous réussi ? Que devons-nous faire ? Quel plaidoyer ? Ce sont ces questions qui ont été posées en fin de journée.

Selon Michèle Gendreau-Massaloux, les deux dimensions qu'ont incarnées Yannick Jaffré (anthropologue, directeur scientifique du programme GID-Santé) et Jacques Brulhet (membre de l'Académie d'Agriculture de France et responsable du programme GID-Agri) ont été reconnues comme nécessaires à la réflexion sur le co-développement des territoires méditerranéens. Les élus présents, comme les architectes, universitaires et experts, ont souligné qu'ils tirent un réel profit du point de vue d'un anthropologue qui décrypte les fractures sociales dont la ville est le théâtre, ainsi que de l'apport d'un académicien spécialiste d'agriculture qui montre comment créer des espaces cultivés à l'intérieur même du tissu urbain. Les priorités des représentants des pays du Sud sont liées à l'insertion des nouvelles technologies dans la vie urbaine, à la lutte contre la corruption, à la mise en place de nouvelles équipes municipales capables de concilier écoute des demandes citoyennes et maîtrise des dépenses publiques. 

Consulter le programme 

CONSULTER L'INTERVENTION DE JACQUES BRULHET 

 

 

FIL DE L’INFO

Recevoir la lettre du GID

Pour garder le contact, inscrivez-vous !
MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE D'UN VÉRITABLE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN
GID