Présentation

Contexte

Affiche Malte-872a2Cette aire en développement accéléré est constituée d’un bassin océanique quasiment fermé, avec un relief marqué sur les bassins versants. Déjà menacée par des aléas sismiques, pouvant même déclencher des tsunamis, cette région va en outre subir les impacts d’un climat en évolution rapide impliquant des événements météorologiques intenses comme sécheresse, feu, eutrophisation des eaux. Ces changements irréversibles des écosystèmes continentaux et marins sont au demeurant fortement couplés aux activités humaines.

Les capacités de développement du bassin méditerranéen ainsi que son « habitabilité » sont par conséquent vulnérables, avec des menaces particulières sur l’accès à ces biens publics que constituent certaines ressources naturelles. L’accès à l’eau, par exemple, tant en qualité qu’en quantité, peut devenir problématique, comme c’est déjà le cas dans certains pays, entraînant un cortège de conflits d’usages, et de menaces sur la santé des populations. Une meilleure gestion, la mieux intégrée possible, des cycles hydriques et des hydro-écosystèmes dans leur environnement humain et culturel est donc indispensable. Outre les risques de toute nature associés aux changements environnementaux, le trafic maritime croissant (1/3 du pétrole mondial transite par cette mer), la concentration urbaine, l’industrialisation, l’uniformisation des modes de production agricole, les modifications d’habitudes alimentaires sont des sources d’inquiétude des habitants du littoral quant au développement harmonieux de leurs régions.

Partant du constat que nombre de décisions en matière de développement souffrent d’une insuffisance de bases et de références scientifiques fiables, c’est au traitement de ces vulnérabilités particulières au développement de l’aire méditerranéenne que souhaite s’attacher l’Observatoire pour le Développement de la Méditerranée (ODMED).

II. Définition, objectifs, organisation

L’Observatoire pour le Développement de la Méditerranée se veut être un « Dispositif d’aide à la décision » mis à la disposition des responsables politiques et des aménageurs des pays riverains de la Méditerranée. Il comblera ainsi le hiatus entre les acquis scientifiques et les besoins du développement, des entreprises et des populations concernées, un des objectifs majeurs du rapport sur « les objectifs pour le millénaire » (" bridging the gap between the scientific output and the needs of the stake holders ").

La grande diversité de ces régions, tant sur le plan politique, que géographique et économique, nécessite que des « systèmes régionaux » de conseil et d’aide à la décision soient développés à la demande et en fonction des besoins. Ils suivront une démarche collective et interactive visant à mutualiser, sur des questions singulières, les compétences existantes. C’est ainsi que seront mis en place des séminaires de travail, en général locaux, auxquels participeront des scientifiques, des politiques, des représentants des pouvoirs publics, des aménageurs, des industriels, des syndicats de producteurs, des associations, des représentants de la société civile, afin d’élaborer des recommandations circonstanciées sur le développement et la gestion des régions côtières et littorales, ainsi que sur les mesures d’aménagement dont celles-ci pourraient faire l’objet.

Les recommandations de l’ODMED s’appuieront en un premier temps, sur l’expertise scientifique des chercheurs travaillant au sein des instituts de recherche marine, établis sur le pourtour du bassin méditerranéen et mis en réseau. Cette mise en réseau des compétences réunies au sein des dispositifs de recherche permettra de développer un usage mieux intégré et plus collaboratif des données d’observation qui y sont recueillies de manière pérenne. Il s’agira de standardiser les méthodologies afin de favoriser la construction, la diffusion et l’utilisation d’indicateurs pertinents du développement, utilisables tant à l’échelle globale du bassin, que pour des opérations régionales, voire locales, d’aménagement du territoire.

A côté de la construction d’indicateurs, quand ils n’existent pas, et de leur diffusion par l’intermédiaire de systèmes d’informations, l’ODMED aura pour tâche de traduire en questions « scientifiques », ou plus exactement « objectivables », les besoins exprimés par 

  • les populations riveraines de la Méditerranée ; 
  • les communautés territoriales ; 
  • les entreprises qui auront la charge de procéder à la construction des infrastructures nécessaires au développement de ces régions ; 
  • les pouvoirs publics ; 

Suivant un processus évolutif, l’Observatoire se veut un instrument contribuant à l’établissement de stratégies, de programmes d’investissement et de modes de fonctionnement fondés sur des bases scientifiques fiables. L’ODMED est placé sous l’égide du Groupe Inter-académique pour le Développement (GID), ensemble d’académies des pays riverains de la mer Méditerranée, garant de la qualité scientifique et indépendant des pouvoirs publics. Durant la phase de démarrage du projet ODMED, le rôle du GID sera de veiller à l’émergence des initiatives locales, d’en valoriser les succès, de faciliter le bon fonctionnement des mécanismes de transfert d’informations conduisant à l’intégration des compétences, et de favoriser les synergies avec toutes les autres instances œuvrant à des objectifs similaires. En conformité avec ses principes d’action, le GID s’attachera à développer les synergies entre les avancées scientifiques, les pratiques professionnelles et les attentes des communautés méditerranéennes.

III. Conférence de lancement : Malte, 12-14 novembre 2013

Les 12, 13 et 14 novembre 2013, le GID organisera à Malte une conférence à l’échelle de l’ensemble des pays riverains de la Méditerranée, afin d’initier le processus aboutissant à la création de l’ODMED.

Elle réunira environ 60 à 80 personnes, pour partie des décideurs (du secteur public comme du secteur privé), usagers et aménageurs du bassin méditerranéen, pour partie des scientifiques représentatifs des stations et laboratoires marins du pourtour méditerranéen. Les sciences connexes (climatologie, hydrologie, économie, …) y seront aussi représentées.

L’objectif sera d’établir les bases de la constitution et du fonctionnement de l’ODMED : 

  • Mise en cohérence des acteurs : relations entre stations marines, laboratoires, autorités locales, nationales, entreprises, producteurs, associations, … ; 
  • Produits et services : bases de données, normes, certifications, indicateurs, labels ; 
  • Organisation : outils, structures, vecteurs ; 
  • Modalités d’action et de développement : relations avec les structures existantes - réseaux, financement, formation, …

Cette conférence débouchera sur la formulation d’éléments de stratégie à moyen et long terme, sur un plan d’action fondé sur la concertation entre les divers acteurs locaux et sur la mise en place de la structure fonctionnelle de l’ODMED.

IV. Comité d’organisation

Président : François Guinot 
Vice-Président : Denis Lacroix 
SG : Jacques Fröchen 
SG adjoint et dir. communication : Francis Segond 
Secrétariat : César Manrique 
Soutien CNRS local : Arnaud Lalo (CNRS, Malte), Edouard Michel (CNRS, Malte)

V. Comité scientifique

Sébastien Abis 
Catherine Bréchignac 
Frédéric Briand 
Maurizio Brunori 
Salvino Busuttil 
Michèle Gendreau-Massaloux 
Gérard Jugie 
Ivan Katavic 
Philippe Lebaron 
Dominique Le Quéau 
Giorgos Magoulas 
Laurent Mortier 
Evangelos Papathanassiou 
Sophie Pouliquen 
Hugues Ravenel 
Etienne Ruellan 
Albert Sasson 
Joaquin Tintore 
Jean-Claude Topin

VI. Programme de la conférence

Conférence internationale Parmenides VI
12-14 novembre 2013 - Malte

MARDI 12 NOVEMBRE Grand Hôtel Excelsior – La Valette
Matinée    Arrivée des participants et accueil
16h00-19h00  

Assemblée Générale de GID-EMAN (Euro Mediterranean Academic Network)

20h00   Buffet de bienvenue
MERCREDI 13 NOVEMBREvalletta university campus, st. paul str., la valette – old univ. bldg
09h00  

Ouverture :

  • Juanito Camilleri, Recteur de l'Université de Malte
  • Sergio Piazzi, Secrétaire général, Assemblée Parlementaire de la Méditerranée
  • François Guinot, Président du GID : « Construire l'aide à la décision : regard sur le moyen terme et les étapes à venir »
09h30  
  • Denis Lacroix, Ifremer, Dir. scientifique / Prospective : « Mythes et réalités en Méditerranée »
10h00-12h30   SESSION 1 : ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT ET MOBILISATION DES SAVOIRS
   

Ouverture, objectifs de la session et modération : Michèle Gendreau-Massaloux, Recteur et Conseiller d’État honoraire, Délégation Interministérielle à la Méditerranée

  • Karmenu Vella, Ministre du Tourisme de Malte : « Eaux, enjeux de durabilité dans une île touristique »
  • Sid Ahmed Ferroukhi, Ministre des pêches et des ressources halieutiques, Algérie : « Ressources biologiques marines : quelles structures et quelle coordination pour la recherche et le développement ? Quels besoins pour l'aide à la décision ? »
  • Frédéric Briand, Directeur Général, CIESM - Mediterranean Science Commission : « Une science sans frontières au service des Méditerranéens »
  • François Jacq, PDG, IFREMER : « Le rôle d'un organisme pluridisciplinaire en sciences marines en Méditerranée »
  • Alberto Cappato, Directeur Général du Porto Antico di Genova : « Défis économiques, sociétaux et environnementaux d'un grand port de Méditerranée »
  • Giorgos Kotoulas, Institute of Marine Biology, Biotechnology and Aquaculture,Hellenic Centre for Marine Research, Grèce : « Comment mettre les savoirs au service des acteurs du développement ? »
  • Noam Mozes, Head of Mariculture Division, Fisheries and Aquaculture Department, Min. of Agric. Israel : « Le rôle de l'État dans les pêches et l'aquaculture pour un développement durable : le cas d'Israël »
  • Kmar Bendana, Professeur d'Histoire, Univ. de Tunis, Tunisie : « La Méditerranée dans l’histoire contemporaine de la Tunisie »
12h30-13h00  

Questions / Discussion

13h00-14h30  

Buffet

14h30-16h00   SESSION 2 : RÉSEAUX, PRODUITS ET SERVICES
   

Ouverture, objectifs de la session et modération : Salvino Busuttil, Économiste et philosophe

  • Evangelos Papathanassiou, Research Director Hellenic Centre for Marine Research, Coordinateur du Programme PERSEUS : « Durabilité en mer Méditerranée : Questions et inquiétudes »
  • Giovanna Marino, Instituto Centrale per la Ricerca Scientifica e Tecnologica aplicata al Mare, ISPRA, Italie : « AQUAMED : utilité, avenir pour les enjeux locaux »
  • Etienne Ruellan, MISTRALS / Ivane Pairaut : « Les outils de la pluridisciplinarité en sciences marines »
  • Dominique Le Quéau, ONERA : « Utilisation des données aériennes et satellitaires pour le développement de la région méditerranéenne »
16h00-16h30   Pause café
16h30-18h30  
  • Sylvie Pouliquen, IFREMER : « De l'observation aux services de distribution aux utilisateurs »
  • Nadia Pinardi, University of Bologna/ Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia : « Réseaux internationaux de mesure à la mer et potentiel de valorisation »
  • Hugues Ravenel, Directeur, Plan Bleu : « Enjeux et perspectives du développement durable, les atouts du Plan d’action pour la Méditerranée »
  • Dan Tchernov, Head, Marine Biology Department, Dep.,et Aviad Scheinin, The Leon H.Charney School of Marine Sciences, University of Haifa (Israël) : « Micro-stations et surveillance du milieu marin »
  • Marie Abboud Abi Saab, CNRS-L / Sciences marines, Prof. à l’univ. du Liban, Beyrouth : « Enjeux du suivi de l’environnement marin au Liban »
18h30-19h00  

Questions / Discussion

20h00  

Réception à l'ambassade de France

JEUDI 14 NOVEMBRE valletta university campus, st. paul str., la valette – old univ. bldg

9h00-10h45   SESSION 3 : DÉFIS À LA RECHERCHE POUR L'AIDE À LA DÉCISION
   

Ouverture, objectifs de la session et modération : Denis Lacroix

  • Jacques Brulhet, Ac. d'Agriculture de France : « Des bassins versants à la mer : quelles questions de recherche pour la durabilité des écosystèmes ? »
  • Ivan Katavic, Head of Aquaculture Laboratory, Institute of Oceanography and Fisheries, Split, Croatie : « Développement des zones côtières au plan local en Croatie : une “success Story”' »
  • Graziano Fiorito, Stazione Zoologica Anton Dohrn, Station marine de Naples : « La station zoologique Anton Dohrn : cas et expériences de recherche, développement et innovation basés sur les organismes marins et leur biotope »
  • Philippe Lebaron, Directeur de l'Observatoire Océanographique de Banyuls/Mer : « Exemples d’enjeux et défis scientifiques à l’interface sciences-politiques publiques en méditerranée »
  • Agathe Euzen, CNRS, déléguée scientifique à l’INEE : « L'Observatoire hommes-milieux : un outil d'interdisciplinarité pour l’étude des socio-écosystèmes très anthropisés. L’exemple de l’OHM Littoral méditerranéen »
  • Joseph A. Borg, Department of Biology, University of Malta : « 12 années de surveillance environnementale sur le thon à Malte : quels enseignements, quels besoins ? »
  • Katarzyna Tarnowska-Marini, Scientific Mgr., OT-Med : « Labex OT-Med : Laboratoire d’Excellence axé sur les changements globaux et les risques naturels en Méditerranée »
  • Ricardo Haroun Tabraue, Directeur Centre de Biodiversité et Gestion Environnementale, Universidad de Las Palmas Espagne : « Durabilité et gestion des ressources marines en milieu insulaire : l'aquaculture au XXIè siècle »
  • Victor Axiak, Department of Biology, University of Malta : « Combler le fossé entre la Science et l'environnement en Méditerranée »
10h45-11h00  

Questions / Discussion

11h00-11h30  

Pause café

11h30-12h15  

SESSION 4 : VERS UN OBSERVATOIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉDITERRANÉE, OUTIL D'AIDE À LA DÉCISION

   

Ouverture et modération : Catherine Bréchignac, Secrétaire Perpétuel de l'Académie des sciences de France

Trois « Success stories »

  • Paul Micallef, Executive Director, Resources Management and Support Services, Malta Water Services Corp. : « Le traitement des eaux usées en complément des ressources hydriques dans les îles maltaises »
  • Güzel Yücel Gier, Pr. asso., Univ. de Dokuz Eylul (Izmir), Turquie : « Outils d'aménagement multi-acteurs et multi-usages dans la baie d'Izmir »
  • Joaquin Tintoré, Directeur ICTS SOCIB, Palma : « Dialogue entre sciences marines et décideurs : quel impact économique pour les Baléares ? »
12h15-13h00  

Débat

13h00  

Buffet

14h30-16h30  

SESSION 5 : DES PARTENARIATS NÉCESSAIRES

   

Ouverture, objectifs de la session et modération : Olivier Lafourcade, économiste

  • Patrick Faisques, Veolia Environnement, et Michel Dutang, Prés. du Pôle Eau, Veolia : « Cooperation entre les gestionnaires des utilités environnementales, des collectivités et des pouvoirs régulateurs »
  • Charafeddine Fqih Berrada, Cobaty, Maroc : « Littoralisation - Urbanismes et Aménagement du territoire en Méditerranée »
  • Patrick Bezard Falgas, Ordre des Géomètres Experts (OGE) : « Du portail géofoncier au portail littoral et maritime »
  • Salvino Busuttil, Fondation de Malte, CIHEAM : « Financer le développement durable en Méditerranée »
  • Agnès Weil, Club Med, Directrice du Développement Durable : « Le management du tourisme durable »
  • Christophe du Castel, Dép. Développement durable, AFD : « La stratégie de l'AFD pour la construction d'une connaissance commune du développement en Méditerranée »
  • Catherine Ferrant, Déléguée Générale, Fondation Total : « la valorisation énergétique et la préservation de la biodiversité en Méditerranée »
  • Guy Herrouin, Pôle Mer Méditerranée : « Le Pôle de compétitivité Mer Méditerranée, un exemple pour développer l’emploi et la compétitivité »
  • Biagio Di Terlizzi, CIHEAM IAM Bari, Responsable de l’unité de coopération : « Le CIHEAM à Bari : initiatives de partenariats du niveau local au niveau méditerranéen »
16h30-17h00  

Questions / Discussion

17h00-17h30  

Pause café

17h30-18h30  

SESSION 6 : CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES

   

Synthèse des recommandations

  • Leo Brincat, Ministre du Développement durable, de l'Environnement et du Changement climatique de Malte
  • Ilan Chet, Secrétaire général adjoint - recherche et éducation supérieure, à l’Union pour la Méditerranée (Barcelone)
  • Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte
  • François Guinot, Président du GID
18h30  

Cocktail dînatoire à l'Université – Clôture de la conférence

 

Média

Affiche de la 6ème Conférence GID-Parmenides
Affiche de la 6ème Conférence GID-Parmenides
Télécharger le programme de la conférence (mise à jour 6 nov. 2013)
Télécharger le programme de la conférence (mise à jour 6 nov. 2013)
video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID