Les perspectives prometteuses d'un nouveau tourisme en Méditerranée - Workshop du 26 juin 2014

L'un des défis majeurs qui attend les acteurs des sociétés civiles en Méditerranée investissant dans un tourisme VERTueux repose dans leur capacité à se mettre en "réseaux intelligents". Quant aux Institutions, il s'agira de collaborer efficacement à la mise en place de ces réseaux de référence. DEFISMED a organisé un 1er séminaire le 26 juin dernier afin de mesurer la crédibilité de telles ambitions en présence d'acteurs représentatifs, avant de programmer un 2ème séminaire le 5 novembre prochain.

François Guinot, Président du GID et président honoraire de l’Académie des technologies, est intervenu lors du workshop DEFISMED du 26 juin 2014.

Il rappelle que les 12, 13 et 14 novembre 2013, le GID a organisé à Malte une conférence à l’échelle de l’ensemble des pays riverains de la Méditerranée, afin d’initier le processus aboutissant à la création de l’Observatoire pour le Développement de la Méditerranée.

L’ ODMED se veut être un « Dispositif d’aide à la décision » mis à la disposition des responsables politiques et des aménageurs des pays riverains de la Méditerranée. Il comblera ainsi le hiatus entre les acquis scientifiques et les besoins du développement, des entreprises et des populations concernées, un des objectifs majeurs du rapport sur « les objectifs pour le millénaire » (" bridging the gap between the scientific output and the needs of the stake holders ").

La grande diversité de ces régions, tant sur le plan politique, que géographique et économique, nécessite que des « systèmes régionaux » de conseil et d’aide à la décision soient développés à la demande et en fonction des besoins. Ils suivront une démarche collective et interactive visant à mutualiser, sur des questions singulières, les compétences existantes. C’est ainsi que seront mis en place des séminaires de travail, en général locaux, auxquels participeront des scientifiques, des politiques, des représentants des pouvoirs publics, des aménageurs, des industriels, des syndicats de producteurs, des associations, des représentants de la société civile, afin d’élaborer des recommandations circonstanciées sur le développement et la gestion des régions côtières et littorales, ainsi que sur les mesures d’aménagement dont celles-ci pourraient faire l’objet.

FIL DE L’INFO

video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID