Signature d’une convention entre le GID et l'UpM

M. François GUINOT, Président du GID, Mme Michèle Gendreau-Massaloux, Vice-présidente du GID pour les relations institutionnelles et S.E.M. Fatallah Sijilmassi, Secrétaire général de l’UpM M. François GUINOT, Président du GID, Mme Michèle Gendreau-Massaloux, Vice-présidente du GID pour les relations institutionnelles et S.E.M. Fatallah Sijilmassi, Secrétaire général de l’UpM M. François GUINOT, Président du GID, Mme Michèle Gendreau-Massaloux, Vice-présidente du GID pour les relations institutionnelles et S.E.M. Fatallah Sijilmassi, Secrétaire général de l’UpM

Une convention a été signée entre le Groupe Interacadémique pour le Développement (GID) et l’Union pour la Méditerranée (UpM)  le 29 septembre 2016 à Marseille.

Le 350ème anniversaire de la création de l’Académie des sciences, célébré à Paris le 27 septembre 2016, s’est prolongé au MUCEM à Marseille avec l’organisation d’une rencontre internationale le 29 septembre 2016, en partenariat avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et sous l’égide du GID, autour du thème « Les savoirs en action pour le co-développement en Méditerranée ».

A cette occasion, M. François Guinot, Président du GID, et S.E.M. Fatallah Sijilmassi, Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM) ont signé une convention de partenariat visant à renforcer la coopération et l’intégration régionale en Méditerranée dans des domaines d’intérêt commun aux deux parties, en particulier l’éducation, la formation professionnelle, la recherche scientifique, le développement de l’entrepreneuriat, l’employabilité des jeunes et le renforcement de l’autonomisation des femmes. 

Réunissant 27 Académies du pourtour méditerranéen et du continent africain, le GID a pour objectif de mobiliser les savoirs au service du co-développement euro-africain. Indépendant, par sa nature académique, de tout intérêt particulier ou partisan, il constitue un ensemble unique de savoirs et d’expériences, et la diversité de ses compétences lui permet d’aborder les problèmes de développement dans toute leur complexité scientifique, technologique, socioéconomique et culturelle. Pour atteindre ses objectifs, le GID est adossé à deux importants réseaux d’académies, méditerranéen et subsaharien, dont il a suscité la création.

Organisation intergouvernementale rassemblant 43 Etats membres de l’Union européenne et de pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée, l’UpM organise le dialogue politique et l’échange d’idées, d’expériences et de bonnes pratiques entre les gouvernements, les institutions internationales et les structures de coopération. Elle oeuvre à l'amélioration de la coopération et des échanges régionaux en encourageant les synergies et en promouvant les projets et les initiatives de coopération ayant un impact direct sur la vie des citoyens. 

Par la mise en commun de leurs forces et de leurs ressources, le GID et l’UpM souhaitent conduire ensemble des réflexions engagées actuellement et encourager la traduction des débats en actions concrètes.

Le nouvel accord sera suivi rapidement de travaux conjoints, portant notamment sur des actions de développement dans le domaine des technologies appliquées à la préservation et à la valorisation des patrimoines et sur l’élaboration de réflexions à l’instar de celles que suscitera le futur forum Parmenides VIII que le GID organisera à Gênes les 21,22 et 23 mars 2017 sur l’évolution des infrastructures portuaires et le développement durable des villes et petites îles associées.

La signature de cette convention, fondée sur la complémentarité des objectifs entre le GID et l’UpM, doit beaucoup à l’engagement et à la ténacité de M. François GUINOT, Président du GID, de Mme Michèle Gendreau-Massaloux, Vice-présidente du GID pour les relations institutionnelles et de S.E.M. Fatallah Sijilmassi, Secrétaire général de l’UpM.

GALERIE PHOTOS

© Lotti Pix

Signature
GID-UpM
GID-UpM
 

FIL DE L’INFO

video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID