SÉNÉGAL: 60 millions € pour s’attaquer aux causes profondes de la migration

Bruxelles, 25/10/2016 (Agence Europe) – Deux projets d’un montant total de 60 millions d’euros financés par le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique ont été signés, mardi 25 octobre à Dakar, par le commissaire européen au Développement, Neven Mimica, et le Président sénégalais Macky Sall, «pour s’attaquer aux causes profondes de la migration» a annoncé la Commission le même jour.

Le premier projet financé par le Fonds d’urgence pour l’Afrique vise à développer les économies et l’industire locale dans les zones de départ des migrants, à raison de 40 millions d’euros. Le second bénéficiera de 20 millions d’euros pour « améliorer les conditions de vie dans les zones rurales – fermes Natanguées ».

30 millions d'euros du FED.

Deux autres Conventions de financement ont également été signées pour des projets financés par le Fonds européen de développement. Les deux autres projets, financés par le 11ème FED au titre de l'enveloppe allouée au Sénégal dans le cadre de la coopération entre l'UE et les pays ACP (Afrique/Caraïbes/Pacifique) visent respectivement à :

  • soutenir l’État de droit (10 millions d’euros pour améliorer l'accès à un système judiciaire efficace, promouvoir les droits des détenus et renforcer la lutte contre la corruption et le blanchiment d'argent),
  • favoriser la sécurité alimentaire et le développement agricole dans la région du sud-est du pays (20 millions d’euros).

A Dakar, le commissaire Mimica a participé à l'ouverture de la conférence sur les migrations, la gouvernance et le développement en Afrique de l’Ouest. Le Sénégal fait partie des pays africains prioritaires avec lesquels l’UE a signé des partenariats sur la migration pour faciliter le retour des migrants illégaux.

FIL DE L’INFO

video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID