VOISINAGE: l’UE lance l’initiative jeunesse «Young Med Voices Plus»

Bruxelles, 24/03/2017 (Agence Europe) – La Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Federica Mogherini, a lancé, jeudi 23 mars, l’initiative 'Young Med Voices Plus'.

Cette initiative a pour objectif d’« ouvrir tous les canaux » aux agences de jeunesse de part et d’autre de la Méditerranée par des actions de communication et de promotion à grande échelle. À l’occasion de ce lancement, Mme Mogherini a rencontré 36 jeunes issus de plusieurs pays méditerranéens (Algérie, Égypte, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine et Tunisie) et d’Europe. Organisée en partenariat avec la Fondation Méditerranéenne Anna Lindh et le Forum Européen de la Jeunesse, « cette réunion est la première du genre à réunir des voix de toute la Méditerranée pour discuter avec les hauts fonctionnaires de l'UE des questions mondiales et créer des solutions innovantes aux défis communs qui affectent les sociétés », a précisé le Service européen pour l’action extérieure dans son communiqué. Un groupe de travail 'Young Med Voices' a été nommé pour assurer un suivi efficace de ce dialogue avec une prochaine réunion prévue du 3 au 4 mai 2017 à Bruxelles, lors de la semaine de la jeunesse.

Pour soutenir l’élargissement de cette initiative, un nouveau cadre de coopération a été annoncé par la Fondation Anna Lindh et le Forum européen. Cela comprend un exercice de cartographie à grande échelle pour interconnecter les structures et plateformes de participation des jeunes en Europe et dans la région MENA. L’objectif est d’établir, d’ici 2020, une plateforme régionale qui combinera des processus structurés de dialogue avec des échanges virtuels et des initiatives de réseautage novatrices visant à atteindre les voix de jeunes divers et marginalisés à travers la Méditerranée.

Mais 'Young Med Voices Plus' n’est pas l’unique action récemment lancée par l’UE pour la jeunesse en Méditerranée. L’UE entend renforcer la voix des jeunes dans les communications de l'UE dans le voisinage du Sud. Sa ‘task force sud’ sur la sensibilisation et la communication au monde arabe va donc se concentrer sur les jeunes et sur la visibilité des agences de jeunesse de chaque côté de la Méditerranée. Un séminaire régional sur les communications stratégiques se tiendra à Tunis du 15 au 17 mai. Ce séminaire, qui a pour objectif de rationaliser les actions en matière de politiques et de communications, sera aussi une occasion pour les délégations de l'UE de développer leurs réseaux de jeunes et d'envisager des moyens créatifs de placer les jeunes au cœur des communications de l'UE dans la région, a précisé le SEAE.

La Commission et la Fondation Anna Lindh ont aussi finalisé un nouveau contrat, d’environ 3,2 millions d’euros pour 2017-2020, afin de développer le renforcement des capacités en matière de réflexion et de dialogue en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Europe. Ce soutien européen a permis de sécuriser une aide financière d’un consortium de partenaires privés et publics. Enfin, le SEAE va coorganiser le 'Forum de consultation européen', avec le Secrétariat de l'ONU et la Fondation Anna Lindh. Cette consultation, prévue pour septembre, sera « le point culminant », selon le SEAE, d'un premier processus de consultation mondial sur le rôle central de la jeunesse dans la consolidation de la paix. Les résultats seront présentés au Conseil de sécurité des Nations unies en janvier 2018.

FIL DE L’INFO

video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID