Actualités

Bruxelles, 03/06/2016 (Agence Europe) - Les ministres de la Coopération des pays membres de l'UpM (Union pour la Méditerranée) se sont réunis jeudi 2 juin en Jordanie, sur les rives de la mer Morte, à l'invitation des deux coprésidences, l'UE et la Jordanie représentées par le commissaire européen à la Politique de voisinage, Johannes Hahn, et le ministre jordanien de la Coopération et de la Planification, Imad N. Fakhoury.

Cette « première réunion ministérielle pour la coopération régionale et la planification » dans un cadre euro-méditerranéen a permis de « définir les étapes clés qui permettront le renforcement de l'impact de la coopération régionale », indique l'UpM dans un communiqué.

Le commissaire Hahn a mis en avant les possibilités de coopération régionale offertes par l'intégration régionale et son apport à la croissance économique et à la création d'emplois partout dans la région. Il a insisté sur « le soutien offert par la Politique européenne de voisinage », récemment révisée. « L'Union européenne s'est pleinement engagée en faveur du partenariat pour le développement de la région, et elle aidera à mettre en œuvre la vision d'une région qui collabore, qui est intégrée et interconnectée, tout en menant à bien les priorités spécifiques nationales ».Pour M.Hahn, le défi le plus important est aujourd'hui de « trouver des moyens permettant aux jeunes hommes et aux jeunes femmes de notre région d'envisager un avenir rempli de sens: avoir un sentiment d'appartenance à une communauté locale et mondiale où ils puissent apporter leurs contributions et obtenir des récompenses pour leurs compétences individuelles. Nous devons leur envoyer le message que nous voyons l'avenir de la région comme un avenir de coopération et d'échanges ».

L'autre coprésident, le ministre jordanien a rappelé que « la région euro-méditerranéenne fait face à de plus en plus de défis communs. Une coopération régionale de type 'gagnant-gagnant' est un complément essentiel pour presque toutes les politiques que nous menons à l'échelle nationale. Par conséquent, nous avons convenu de redoubler d'efforts pour la mise en œuvre des priorités régionales, notamment en les intégrant de manière plus active dans les activités de planification de chaque pays et dans la coordination de la coopération financée par les différents partenaires »

L’ Agence Française de Développement présente sa nouvelle publication électronique « Etudes et savoirs sur le développement », qui informe notamment des dernières études et recherches publiées dans leurs collections, des tribunes du blog Idées pour le développement, des prochaines conférences et ateliers d’experts.

Une version en langue anglaise est également disponible.

Pour procéder à une inscription électronique, cliquer ici.
 

 

Les lycéens du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers en Seine-Saint-Denis sont impliqués dans un travail d’enquête sur le partenaire idéal.

Un projet original et qui ouvre des perspectives autant à ceux qui l’ont bâti qu’à ceux à qui il a été présenté le samedi 21 mai 2016.

Travailler ensemble sur les mythes, examiner les réactions que l’on a devant un phénomène social, en bénéficiant de l’accompagnement de chercheurs s’avère motivant et constructif  …

Pour en savoir plus : 

http://projet-theleme.wix.com/lycee-lecorbusier

Dans le cadre de l’initiative « l’anthropologie pour tous », voir aussi :

http://lavillebrule.com/catalogue/comment-vivre-ensemble-quand-on-ne-vit-pareil-,84

Launched in October 2015, SwitchMed Connect is an annual gathering of Mediterranean stakeholders to build synergies, exchange knowledge, and scale up eco and social innovations. Annually, leading start-ups and entrepreneurs, industry agents, change agents, policy and financial institutions working on applications of productive, circular and sharing economies in the Mediterranean come together in Barcelona.

SwitchMed is a partner programme of the UfM labelled MedReSCP project on resource efficiency and sustainable consumption and production.

More information on SwitchMed Connect Barcelona (18-20 October 2016)

Du 24 au 27 mai 2016, l'équipe du GID-SANTE, en collaboration avec l'Unité Mixte de recherche Internationale « Environnement, Santé, Sociétés » (UMI 3189), le Centre Norbert Elias (UMR 8562) et le Laboratoire THEMA (UNIL) organise une manifestation scientifique autour des pratiques anthropologiques en santé.

Présentation de la manifestation

Les sciences sociales, souvent associées à l’épidémiologie et à diverses disciplines cliniques, contribuent à l’analyse des problèmes de santé et à leur résolution.
Mais comment s’effectue ce travail anthropologique ? Comment s’articulent des approches quantitatives et qualitatives ? Comment les données cliniques sont-elles prises en compte dans la définition des objets de recherche ? Comment les résultats des enquêtes anthropologiques permettent d’orienter – ou pas - des programmes, d’améliorer la qualité des soins et l’efficacité des programmes de santé ?

Nous nous efforcerons de répondre à ces questions en parcourant plusieurs domaines sanitaires – notamment en santé maternelle et infantile et en neurophysiologie – et en « croisant » pour chacun d’entre eux des regards de praticiens, des disciplines de la santé et des sciences sociales.
L’analyse de ces terrains et de ces engagements anthropologiques dans des actions sanitaires permettra de s’interroger sur un espace épistémologique spécifique d’une anthropologie pratique. 

 

Télécharger le programme

FIL DE L’INFO

video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID