Actualités

Le Groupe interacadémique pour le développement - GID - lance le projet: « Technologies de pointe au service du patrimoine archéologique ».

Ce projet met en œuvre les recommandations du 7ème forum Parmenides qui s’est tenu du 17 au 19 mars 2015 à Dubrovnik.

Il est structuré autour de deux axes majeurs. 

Le premier consiste à organiser l’accès de jeunes chercheurs du pourtour méditerranéen aux sources de rayonnement des synchrotrons Sesame en Jordanie, Soleil en France, Elettra en Italie, Alba en Espagne, nécessaires à leurs travaux.

Le second concerne des formations aux technologies utiles à l’inventaire, à la conservation et à la restauration du patrimoine.

 

Le Groupe Interacadémique pour le Développement – GID organise le premier forum euro-subsaharien  GID-FastDev - Forum Africain des Sciences et des Technologies pour le Développement. 

Il se tiendra du 22 au 24 février 2016 à l'hôtel King Fahd, à Dakar (Sénégal) sur le thème « Emploi des jeunes : une nécessaire co-construction des enseignements-formations et des entreprises ». 

Placé sous le haut patronage du président de la République du Sénégal et sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche (MESR) du Sénégal, ce Forum africain de la science et la technologie pour le Développement, GID-FastDev, est une initiative du Groupe Interacadémique pour le développement (GID). Il est organisé en étroite collaboration avec l’Académie nationale des sciences et des techniques du Sénégal (ANSTS).

 Il réunit  tous les acteurs concernés, scientifiques, technologues, enseignants, entrepreneurs, politiques, économistes... afin d'analyser les besoins réels et de faire des propositions pour y répondre.

La question de l’emploi des jeunes en Afrique sub-saharienne se trouve au cœur du  développement des pays africains. Pour l’essentiel, les emplois sont créés par les entreprises, qu’elles appartiennent au secteur formel ou informel.

Et leur réussite doit beaucoup aux qualités des formations de ceux qu’elles recrutent. L’employabilité et l’adaptabilité de ces jeunes sont déterminantes. Comment les construire sans établir une relation étroite entre le monde des enseignants et des formateurs et celui des entreprises ?

C’est pourquoi ce premier forum GID-FastDev est consacré à la construction de cette relation à tous les niveaux. En réunissant l’ensemble des acteurs concernés, scientifiques, technologues, enseignants, formateurs, entrepreneurs, politiques, démographes, économistes, il se propose d’analyser la situation actuelle, d’écouter les avis de ceux qui ont conduit des expériences dans ce domaine ; et de discuter les propositions de nature à réaliser des progrès sensibles dans une interaction formations-entreprises qu’il est urgent de repenser. En intégrant dans la réflexion le secteur informel qui est un formateur important et le principal pourvoyeur d’emplois. En réfléchissant aussi aux améliorations qui devraient être apportées aux politiques de coopération euro-africaine dans la formation professionnelle et l’emploi.

Grace à la participation de tous, qui conditionnera sa réussite, ce Forum GID-FastDev, organisé en étroite coopération avec l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS), doit conduire à des recommandations pratiques. Leur mise en œuvre fera l’objet de tous les soins du GID et de ses Académies partenaires. 

Consultez le programme en cliquant ici

Le Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM) est heureux de présenter le Bilan Statistique 2015 pour les pays de la Méditerranée. Il rassemble divers indicateurs (Démographie, indicateurs macroéconomiques, statistiques économiques agricoles, production agricole, sécurité alimentaire et environnement) pour offrir des informations essentielles sur la Méditerranée et les enjeux agricoles, y compris d’intéressantes projections (2020, 2050…) 
Pour consulter le document, cliquez ici.
 
L’ Académie des sciences d’Outre-Mer a rejoint le groupe des académies fondatrices du GID.
Cette décision a été votée à l’unanimité lors de l’Assemblée générale du GID qui s’est tenue le 30 septembre 2015.

Les actions qu’elle mène, seule ou en collaboration avec des académies françaises ou étrangères, témoignent de son engagement à faire vivre et à faire mieux connaître toutes les questions relatives aux pays situés au-delà des mers. La variété des compétences de ses membres, sa bibliothèque de près de 75.000 ouvrages en font une référence, que ce soit pour traiter des événements passés ou des problèmes actuels. 

Pour plus d’informations sur les activités de l’Académie des sciences d’Outre-Mer, vous pouvez vous rendre sur leur site internet en cliquant sur le lien suivant:

www.academieoutremer.fr

Le 28 octobre 2015, les résultats d’une étude, menée par l’Inra pour le compte de Pluriagri, ont été présentés à Paris sur « Afrique du Nord - Moyen-Orient à l'horizon 2050, vers une dépendance accrue aux importations agricoles ». Cette étude a réuni agronomes, économistes et politologues pour analyser les composantes du système alimentaire de cette région et identifier ce qui pouvait accroître ou freiner sa dépendance alimentaire. 

Cette sous-région importe aujourd’hui 40 % des denrées nécessaires à son alimentation. Une dépendance alimentaire qui risuqe de s’accentuer dans les années à venir... 

En savoir plus : cliquez ici

 

FIL DE L’INFO

video 352 275 5

MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE DU CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN

François GUINOT, Président du GID