|
|

AGRI Patrimoines Parmenides
FASTDEV GID-SANTE Sciences Métiers Société

Sarr El Hadj Malick

Les fermes pédagogiques Naatangué du programme de l'ANIDA

ANIDA Fermes Naatangué logo site

Filière: 

Mots clés: ANIDA, fermes pédagogiques, Sénégal, formation, gestion d'exploitation, interdisciplinarité, polyculture, exploitation familiale, professionalisation


Contact

M. El Hadj Malick Sarr, directeur général de l'ANIDA

Localisation: 14 régions du Sénégal

Email: aCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


Résumé de l'opération:

L’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (ANIDA) est une structure rattachée au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural du Sénégal qui a pour missions d’assurer la création de fermes villageoises dites « Naatangué », terme désignant la prospérité en Ouolof.

Ces fermes à dimension familiale sont financées par une contribution de l’Etat à hauteur de 50% avec un coût total d’investissement qui avoisine les 12 millions de FCFA, mais également par le soutien de banques nationales et de la Banque africaine de développement (BAD).

Une ferme « Naatangué » représente une exploitation polyculture de un à deux hectares avec une technique d’irrigation et de gestion de l’eau de précision. Le maraîchage, l’arboriculture, l’aviculture, la pisciculture y sont pratiqués de manière interdépendante et dans un système mettant à profit les cultures pluviales et de contre-saison.

Ces fermes sont le terrain d’apprentissage de jeunes qui viennent se former aux différents aspects à maîtriser pour une gestion efficace et efficiente d’une exploitation agricole. L’interdisciplinarité des fermes « Naatangué » cherche à renforcer la résilience des jeunes pour faire face aux aléas climatique et économique.  

L’ANIDA a pour ambition d’accompagner l’implantation de 500 fermes de ce type à l’horizon 2019, dans l’ensemble des 14 régions du Sénégal.

L’objectif affiché est de promouvoir la modernisation des exploitations familiales par la diversification des productions et l’accroissement des rendements. A terme, cela contribuera au renforcement des capacités techniques et à la professionnalisation des agriculteurs. Améliorant ainsi leur niveau de vie et obtenant une meilleure considération de leur statut. Par ailleurs, la création de nouveaux emplois (entre 2 à 3 emplois permanents par ferme) participera à réduire l’exode des jeunes ruraux vers la ville.


Galerie photos

Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...
Les fermes Naat...

Recevoir la lettre du GID

Pour garder le contact, inscrivez-vous !
MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE D'UN VÉRITABLE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN
GID