Le portail GID regroupe les sites consacrés aux programmes du Groupe Inter-académique pour le Développement
Page d'accueil » Sciences - Métiers - Sociétés » « Agriculture, alimentation et biotechnologies (...)

Toutes les versions de cet article :

mardi 11 novembre 2008, par Jacques Fröchen
Version imprimable de cet article Version imprimable
« Agriculture, alimentation et biotechnologies »
Atelier « Sciences, métiers, sociétés » du GID - Dakar, 6 au 11 avril ou 20 au 25 avril 2009

Cet Atelier est organisé par le GID, et les académies qui en sont membres, en collaboration étroite entre l’Académie des sciences, l’Académie des science morales et politiques, de l’Institut de France ainsi que l’Académie nationale des Sciences et des Techniques du Sénégal (ANSTS)

Fiche pratique

1 - Objectif

Cet Atelier sera un lieu d’échanges entre de représentants de plusieurs pays, acteurs nationaux, scientifiques et spécialistes de terrain, sur les thèmes indiqués dans le pré-programme figurant ci-dessous. Les intervenants traiteront des avancées de la science et des techniques en vue d’améliorer les réponses aux demandes sociétales des pays et de créer des liens pérennes pour renforcer ou établir de futures collaborations.

2 - Organisation

La Présidence de l’Atelier est assurée par l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS) et l’organisation est coordonnée par un Comité de Pilotage issus de l’ANSTS, de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques du Maroc, de l’Académies des Sciences, de l’Académie des Technologies et de l’Académie d’Agriculture.

3 - Pré-programme

Le Programme définitif sera établi sur la base des attentes des pays participant à L’Atelier qui seront recensées préalablement à la réunion.

Premier jour

Matinée.

- Ouverture officielle par L’ANSTS ( 2 conférences générales : Aspect général de l’Agriculture dans le monde et situation africaine, Les manifestations de la crise alimentaire et leurs causes).
- Débat avec les participants. Point sur les problèmes spécifiques des pays. Orientations particulières de l’Atelier (ce débat pourrait avoir lieu la veille de l’ouverture).

Après midi.

- La crise alimentaire mondiale, causes, évolution prévisible et solutions.
Intervenants : Mohamed Ait Kadi (AH2ST), …

- La production agro alimentaire en Afrique, les scénarios du futur
Intervenants : Bernard Bachelier ( à confirmer) , …

Deuxième jour

Matinée et Après midi

- L’agriculture vivrière, comment l’accroître et améliorer la situation des petits agriculteurs : exposés des expériences nationales
Intervenants : participants, CIRAD-Dakar, IRD-Dakar

Troisième jour : Visites de terrain
Quatrième jour

Matinée

- La recherche agronomique et sa contribution à l’accroissement de la production agro alimentaire, produire plus et mieux
Intervenants : Albert Sasson (AH2ST), ….

Après midi

- Conservation des sols, amélioration et sélection variétales, maîtrise des systèmes d’irrigation , contribution des agrobiotechnologies
Intervenants : Albert Sasson (AH2ST), un pédologue, …

Cinquième jour

Matinée

- Alimentation, état nutritionnel des populations
- Biofortification des cultures vivrières
Intervenants : Francis Delpech, IRD, Unité R106 « Nutrition », ….

Après midi

- Supplémentation alimentaire,
- Groupes vulnérables
Intervenants : Francis Delpech, IRD, Unité R106 « Nutrition »

Sixième jour

Matinée

- Agriculture, nutrition et sécurité alimentaire
- Les priorités du développement rural, aspects nationaux, régionaux et internationaux

Après midi

- Conclusion de l’Atelier, recommandations, propositions d’action

4 - Participants

- Trente invités des Africains (deux représentants de 10 à 15 pays invités)
- Trente conférenciers et spécialistes des Académies organisant l’Atelier

5 – Documents issus de l’Atelier

Contributions des pays invités et textes et présentations ds intervenants. Chaque participant repartira avec un CD réunissant les documents.

Pays africains francophones participant à l’Atelier de Dakar

Il est prévu, comme ce fut le cas pour l’Atelier « Energies » de Rabat, (novembre 2007), d’inviter 2 participants par pays, et ce pour 10 à 12 pays concernés. Les propositions sont examinées par un Comité de pilotage franco-sénégalais, en tenant compte, bien entendu, des suggestions de l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal.

Il est envisagé de faire appel à la participation des pays suivants :

- Algérie
- Bénin
- Cameroun
- Côte d’Ivoire
- Guinée
- Madagascar
- Maroc
- Mauritanie
- Niger
- Sénégal
- Togo
- Tunisie