Le portail GID regroupe les sites consacrés aux programmes du Groupe Inter-académique pour le Développement
Page d'accueil » Rencontre autour du projet d’ "espace numérique ouvert pour la Méditerranée", (...)
Date de publication : lundi 12 janvier 2009
Rencontre autour du projet d’ "espace numérique ouvert pour la Méditerranée", fin mars 2009 à Agadir

UNIT, l’université numérique ingénierie et technologie, et le Campus virtuel marocain organisent une conférence inaugurale autour du projet d’ "espace numérique ouvert pour la Méditerranée", à Agadir du 26 au 28 mars 2009.

Interrogé par l’AEF, Gilbert Touzot, président d’UNIT, précise qu’il s’agit en particulier de généraliser sur la zone méditerranéenne le système ORI-OAI (Outil de référencement et d’indexation-open archive initiative) pour prendre la forme d’un "réseau de portails communicants qui s’échangent en permanence des descriptifs de documents librement accessibles". Un tel dispositif, lancé par UNIT il y a deux ans, est déjà utilisé en France par les UNT et UNR notamment, ainsi qu’au au Maroc, en Tunisie, en Jordanie, "et bientôt au Québec". Il permet d’augmenter la visibilité des ressources documentaires et de valoriser à l’international les activités des établissements.

La conférence d’Agadir ambitionne d’aller plus loin que la seule généralisation du système ORI-OAI, pour susciter l’émergence de nouveaux projets associant les établissements et acteurs de l’enseignement du pourtour Méditerranéen. Selon Gilbert Touzot, l’événement doit permettre de véritablement "configurer le projet" d’espace numérique ouvert pour la Méditerranée "en demandant aux participants d’exprimer leurs attentes". Les organisateurs attendent environ 400 personnes.

UN PROJET AMBITIEUX

Plusieurs thèmes de discussion sont d’ores et déjà identifiés afin d’envisager "la construction graduelle d’un espace numérique largement ouvert à l’ensemble des acteurs (pays, institutions et individus) de l’Union pour la Méditerranée", indiquent les organisateurs. Il sera question de dresser un état des lieux des actions menées afin de "collecter, structurer, indexer et diffuser largement les résultats des projets précédents et les valoriser". Les participants réfléchiront également aux possibilités de constituer "un centre de ressources numériques et de veille thématique capable de collecter et de diffuser les documents concernant des projets prioritaires de l’Union pour la Méditerranée".

Autres axes de travail proposés pour cette conférence : débattre des conditions de production commune de contenus numériques scientifiques, culturels et pédagogiques de qualité, "promouvoir la logique d’ouverture et d’accès libre aux documents numériques existants ou futurs", produire des contenus "adaptés aux besoins spécifiques des différents partenaires" ou "susceptibles de mettre en valeur les patrimoines culturels peu ou mal valorisés, ceci dans le cadre d’appels d’offres et de collaborations étroites Nord-Sud et Sud-Sud".

DÉFINIR LA FORME ORGANISATIONNELLE

Une question reste à débattre, celle concernant la forme juridique que pourrait prendre l’espace numérique pour la Méditerranée. Gilbert Touzot signale qu’une "charte" destinée aux structures qui souhaitent s’engager dans le projet est actuellement en préparation. De plus, "il faudra sans doute un système de représentations nationales avec, par dessus, une sorte de groupe" pour piloter le projet dans son ensemble. "On s’intéresse un peu à un modèle de fondation", sous lequel vient d’ailleurs de passer UNIT, "mais il n’existe pas de statut de ce type au niveau international", ajoute Gilbert Touzot. Les participants pourront ainsi échang er sur les modèles d’organisation et de gouvernance, sur les modèles économiques envisageables et sur les relations avec les entreprises.

La rencontre bénéficie du parrainage du ministère marocain de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique. Elle est organisée en partenariat avec le Campus virtuel africain, l’université virtuelle de Tunis, l’Uninettuno (Italie), la Sd-Tice du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’Université médicale virtuelle francophone, l’Université numérique juridique francophone et le Cnam (France).

Contact : Gilbert Touzot, 02 32 95 97 14, Gilbert.Touzot (at) insa-rouen.fr