|
|

AGRI Patrimoines Parmenides
FASTDEV GID-SANTE Sciences Métiers Société

Rencontre interacadémique internationale «Savoirs en action pour un co-développement en Méditerranée», Marseille, 29 septembre 2016

Rencontre interacadémique internationale «Savoirs en action pour un co-développement en Méditerranée», Marseille, 29 septembre 2016 Rencontre interacadémique internationale «Savoirs en action pour un co-développement en Méditerranée», Marseille, 29 septembre 2016 © Lotti Pix

Placée sous l’égide du GID et inaugurée par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, cette rencontre a été organisée au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) par l’Académie des Sciences dans le cadre des célébrations de son 350ème anniversaire, en partenariat avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

Elle jetait un pont entre la grande manifestation qui venait de se tenir au Louvre en présence du Président de la République pour la journée mondiale des sciences et la réflexion sur les enjeux méditerranéens placés au cœur de l’édition de la COP22 à Marrakech.

Plusieurs autres personnalités y ont participé aux côtés de Catherine Bréchignac, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, de Jean-Paul Moatti, président-directeur général de l’IRD et de François Guinot, président du GID, dont M. Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, M. Fatallah Sijilmassi, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UPM), Mme Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de Médecine, M. Michel Vauzelle, vice-président de l’Assemblée des parlementaires de la Méditerranée et M. Ismaël Serageldin, directeur de la Bibliothèque alexandrine

Largement ouvert au public, l’évènement a rassemblé de nombreux académiciens français et des représentants d’une vingtaine d’Académies des sciences des deux rives de la Méditerranée et d’Afrique subsaharienne, des organisations internationales, des institutions scientifiques, des acteurs de l’économie et de la société civile ainsi que des experts de haut niveau pour débattre des grands enjeux du monde méditerranéen.

Parmi les pays participants figuraient, entre autres, l’Albanie, l’Algérie, la Bosnie, la Croatie,  la Bosnie, l’Egypte, l’Espagne, Israël, l’Italie, le Maroc, le Monténégro, le Portugal, la Roumanie, la Tunisie et la Turquie, ainsi que le Sénégal

Parmi les enjeux et défis planétaires que doivent relever les pays riverains de la Méditerranée, confrontés à la nécessité d’une adaptation aux mutations raides de cette région, ont été plus particulièrement abordés ceux liés au changement climatique, à la gestion du littoral et des ressources en eau, au développement économique et à l’emploi des jeunes, en montrant que les nations du bassin méditerranéen ont un devoir et une nécessité de solidarité qui doit s’exprimer dans un véritable co-développement.

La production et le partage des savoirs ainsi que l’accès aux connaissances sont apparus comme des leviers de développement sur le plan économique, sociétal et de la gouvernance démocratique, qui se heurtent à la faiblesse des infrastructures scientifiques locales, en particulier dans les pays les plus pauvres, et au manque de technologies adaptées.

En conclusion, pour François Guinot, Président du GID, les nations du bassin méditerranéen confrontées à ces enjeux ont un devoir de solidarité entre elles, et les communautés scientifiques des deux rives doivent collaborer entre elles pour co-produire des savoirs au service du bien-être des populations et de l’équilibre durable des milieux physiques et humains. 

 

Télécharger le programme

Download the programm 

Visionner la vidéo de la journée

:

GALERIE PHOTOS

© Lotti Pix

MUCEM
Michel Vauzelle...
Accueil du Prin...
Arrivée de SAS ...
Accueil de SAS ...
François Guinot...
MUCEM
MUCEM Intervent...
Jacques Brulhet...
Malika Allab et...
Michèle Gendrea...
François Guinot...
M. Yves Rousset...
Arrivée de Thie...
MUCEM
SAS le Prince A...
 

 

 

 

FIL DE L’INFO

Recevoir la lettre du GID

Pour garder le contact, inscrivez-vous !
MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE D'UN VÉRITABLE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN
GID