|
|

AGRI Patrimoines Parmenides
FASTDEV GID-SANTE Sciences Métiers Société

Forum Mondial de l'Eau de Dakar

Le 9ème Forum Mondial de l’Eau, organisé conjointement par le Conseil Mondial de l’Eau et le Gouvernement du Sénégal, qui s’est déroulé à Dakar du 19 au 26 mars 2022, a enregistré un vif succès, avec plus de 7000 participants venus de nombreux pays de tous les continents.

Axé sur « La sécurité de l’eau pour la paix et le développement », ce grand événement, qui se voulait « Forum des réponses », a notamment connu une importante mobilisation de la société civile. Praticiens de l’eau, élus, universitaires, femmes et surtout jeunes, tous ont activement participé à cette rencontre mondiale favorisant un dialogue intersectoriel, interculturel et intergénérationnel pour une voix future commune. L’Espace Jeunesse a particulièrement innové en tant que lieu de convergence d’idées et de solutions entres les générations, les secteurs et les pays.

Dans la Déclaration de Dakar, des messages forts ont été lancés à la communauté internationale. Avec le slogan « L’eau pour l’homme et la nature », le Sénégal a repositionné l’eau parmi les priorités pour la sécurité dans le monde. Le pays organisateur rappelle l’urgence d’accélérer les engagements pour un accès universel à l’eau – eaux superficielles et souterraines - et à l’assainissement ; il met l’accent sur la nécessité de développer une coopération solidaire dans la gestion des eaux partagées, dont l’Organisation de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) et Organisation de Mise en Valeur du fleuve Gambie (OMVG) sont des exemples africains emblématiques ; il insiste sur la place de l’eau comme levier pour le développement rural, pour la création d’emplois pour les jeunes, et pour la lutte contre l’exode rural.

Enfin, les messages de ce 9ème Forum Mondial de l’Eau recommandent une remobilisation des financements et soulignent l’importance de la science au service des défis de l’eau, pour une gestion rigoureuse de cette précieuse ressource. Le Sénégal s’affirme ainsi comme le premier pays à porter le débat sur « Eau, Paix et Sécurité » à la conférence internationale sur l’eau annoncée par les Nations-Unies pour mars 2023.

L’Académie des Sciences d’Outre-Mer était présente à cette rencontre historique, à travers son soutien scientifique à la table ronde intitulée : « La gestion équilibrée et soutenable des eaux : aspects historiques, juridiques, culturels et impact climatique. Le début d’un dialogue », organisée au Pavillon de l’UNESCO, par Monica Cardillo, Maître de conférences à l’Université de Limoges et membre du conseil d’administration de la Société des Amis de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, et par Alice Aureli, Chef de la Section des ressources en eaux souterraines et des systèmes aquifères du Programme Hydrologique International (PHI) de l’UNESCO. Cette table ronde a ouvert un premier dialogue entre monde universitaire, organismes internationaux et praticiens de l’eau. À l’issue de cet événement, il a été convenu de valoriser les recherches historiques et juridiques sur l’eau et les usages de l’eau au sein du Nexus « Eau, Énergie et Sécurité Alimentaire ».

A la fin du Forum, Monica Cardillo a remis deux exemplaires de l’ouvrage du Centenaire de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, « Penser le monde de demain », l’un à Monsieur Aboulaye Sène, Secrétaire Exécutif du 9ème Forum Mondial de l’Eau, et l’autre à Monsieur Bassirou Diatta, Pôle Scientifique du Secrétariat Exécutif, en leur mentionnant particulièrement l’article « Eau et Océans : le défi mondial de l’eau », rédigé par Jean-Louis Oliver et Fadi Comair, membres de l’Académie des sciences d’outre-mer.

1

2

5

6

FIL DE L’INFO

Recevoir la lettre du GID

Pour garder le contact, inscrivez-vous !
MOBILISER LES SAVOIRS AU SERVICE D'UN VÉRITABLE CODÉVELOPPEMENT EURO-AFRICAIN
GID